Netdata arrive sur fedora et epel

Netdata est un outil open-source de monitoring en temps réel pour les systèmes GNU/Linux. Il embarque son propre serveur web et affiche les résultats des différentes sondes sur une page web.

L’installation est maintenant trivial

  • Pour fedora:
    sudo dnf install netdata
  • Pour epel:
    sudo yum install netdata

Démarrage et activation automatique au démarrage

sudo systemctl start netdata
sudo systemctl enable netdata

Il suffit ensuite de pointer son navigateur web préféré vers l’adresse http://localhost:19999/

Netdata permet aussi d’afficher les alertes sur son poste et/ou de les envoyer par courrier électronique.

Par défaut netdata n’accepte que les connexions locales, mais ce paramètre peut être modifié dans le fichier de configuration de netdata (commenter la ligne bind to = localhost du fichier /etc/netdata/netdata.conf et relancer le service netdata) ou mieux servir netdata via un reverse proxy. Je mets ici un exemple de configuration pour apache, sans authentification.

<VirtualHost *:80>
    ServerName netdata.example.com
    ProxyPass / http://localhost:19999/
    ProxyPassReverse / http://localhost:19999/
    ProxyPreserveHost On
    ProxyRequests Off
    <Location />
        Require all granted
    </Location>
</VirtualHost>

L’activation du plugin mysql nécessite la présence de paquets supplémentaires, pour avoir le module python MySQL et d’autoriser netdata à se connecter au SGBD.

  • Pour fedora:
    sudo dnf install python2-mysql python3-mysql
  • Pour epel:
    sudo yum install MySQL-python

Commandes basiques SQL d’autorisation de connexion au SGBD par netdata. On peut tout à fait spécifier ici un mot de passe (IDENTIFIED BY) qu’il faudra renseigner dans le fichier /etc/netdata/conf.d/python.d/mysql.conf

CREATE USER 'netdata'@'localhost';
GRANT USAGE on . to 'netdata'@'localhost';
FLUSH PRIVILEGES;

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

− two = three